Feeds:
Articles
Commentaires

Clap 21 : Cop car

012563

Article à venir : très bon film

Clap 20 : Swiss Army Man

284823

Un filme EXCELLENT, les deux acteurs sont majestueux dans leur rôle, leur interprétation, les dialogues. On vit avec eux dans leur univers et le retour à la réalité et comme un coup de massue. Derrière un traitement décalé, on y traite la solitude, les normes sociétales qui cloisonnes les relations sociales. Du grand cinéma, très émouvant. Merci aux DANIELS et aux deux acteurs.

Paul Dano and Daniel Radcliffe, Paul Dano and Daniel Radcliffe, Paul Dano and Daniel Radcliffe, Paul Dano and Daniel Radcliffe, Paul Dano and Daniel Radcliffe, Paul Dano and Daniel Radcliffe,

Note 10/10

Clap 19 : Les invisibles

J’ai eu la chance de visionner ce documentaire. Agréablement surpris car j’ai découvert la vie homosexuelle des années 1960, 1970. En laissant la parole aux adultes d’aujourd’hui, on découvre le combat social pour les homos, les femmes, l’avortement… Aujourd’hui l’homosexualité est mieux acceptée. Je n’y crois pas vraiment. Il existe toujours les insultes, les humiliations et le malaise des jeunes dans leur propre famille. Ce documentaire permet de prendre conscience que rien n’est acquis pour toujours, il faut toujours être vigilant. On perd bien plus facilement des droits que l’on en gagne.

120x160 Invisibles

Aquarelle 15

Je reconnais qu’il ne s’agit pas d’une aquarelle. J’ai commencé par faire ce dessin sur papier aquarelle puis je l’ai scanné et finalisé sur la tablette graphique « wacom ». Ceci me permettra de faire des testes de couleurs avec  la tablette avant de le finaliser sur papier. Ces 10 jours de vacances ont été productifs en matière de dessin : 3 dessins aquarelles et une toile acrylique. C’est étrange quand je dessine, soit je ne sais pas à l’avance l’univers dans lequel j’intègre le personnage, soit j’ai en tête une situation précise du décor.  Ici je n’avais aucune idée et c’est en naviguant d’illustration en illustration que ce dessin à pris forme.

tumblr_ofyrla9idf1rc6mrqo1_1280


Paperblog

Aquarelle 14

p1290678

Le travail d’un week-end. Pour une fois je n’ai pas utilisé le feutre noir, ce qui donne un autre rendu au dessin. Mon rêve serait de dessiner comme dans les mangas style studio Ghibli. Je sais que pour l’instant mes dessins sont frontals, il n’y a pas de travail en perspective. Je suis autodidacte dans le dessin, je m’inspire des vidéos sur « youtube ». On fait avec ce que l’on a.

ototo-no-otto-1 En allant à Cultura ou à la Fnac, je n’hésite pas à flâner dans tous les rayons. Les livres, les dessins, les illustrations tout ceci me nourrit. C’est un reste de mon époque d’enseignant de l’école élémentaire. Et voilà que je tombe sur ce manga. Il faut dire qu’il était mis en évidence dans le rayon et le titre m’a accroché de suite : « Le marie de mon frère ». C’est une petite histoire qui dévoile toutes les idées pré-établies sur l’homosexualité. Et en même tant cette histoire démonte les clichés d’une manière douce. L’histoire se déroule en deux tomes, ils seront disponibles en novembre; sachant que le tome 1  est déjà en vente. C’est une histoire tout public, fraîche et bien écrite.

note : 8/10

Ce livre est pour moi une grande découverte mais aussi une grande et belle œuvre. Harry Quebert est très amour de Nola. Lui a la trentaine et Nola 15 ans. Cette jeune fille est assassinée, on le sait dès le début et on ne saura qu’à la fin le nom de l’assassin. Joël Dicker a fusionné trois histoires dans ce livre : la relation entre Harry et Marcus (les deux amis écrivains), la relation entre Harry et Nola (l’histoire amoureuse) et enfin l’enquête policière. Ceux qui attendent un roman noir, passez votre chemin. Il y a des enquête policière qui donnent des frissons, ce livre n’est pas le cas. Alors pourquoi on l’aime? Je l’aime car Joel Dicker décrit un univers et nous y fait plonger. Il essaie de donner une cause et une conséquence entre tous les éléments de cette histoire.Cette histoire me fait penser aux faits divers tel que « l’affaire Grégory ». Toutes les personnes sont mêlées de loin ou de près à cette jeune fille.  Cette histoire est comme un trombinoscope. L’auteur nous présente une dizaine de personnages qui côtoient Nola. Et finalement c’est bien plus la vie de cette fille que l’on découvre que celle d’Harry Quebert.

Voilà, je vous le conseille, c’est un livre bien écrit. note : 8/10.

51njdtrxg5l-_sx307_bo1204203200_