Musique : partition n°8

Quand je ressens cette chose qui me dit que j’en ai besoin, j’aime m’imaginer dans un autre monde, un autre univers. Alors, le soir est le moment le plus propice à l’évasion. Chaudement habillé, avec des écouteurs sur la tête, je me dirige dans un lieu que je sais très peu fréquenté : les bords de Seine. Et j’écoute une musique intemporelle, où le temps et la mesure n’ont plus d’importance. Une musique sans portée, c’est comme se perdre dans un univers sonore. Murcof. Le temps est suspendu, je sais que c’est impossible car le temps n’existe pas mais à cet instant il est suspendu. Je crois perdre la notion de réalité comme à l’intérieur d’une faille qui pendant cet instant -aussi éphémère soit il- je suis dans un non monde, mes tympans, mes sens, mes atomes sont ondes musicales. Tout mon corps est onde, le seul temps qui s’écoule est celui de la musique.
[clearspring_widget title= »Grooveshark Widget: Single Song » wid= »48f3f305ad1283e4″ pid= »4b463e65414a53d5″ width= »400″ height= »300″ domain= »widgets.clearspring.com »]

Publicités

Publié le janvier 7, 2010, dans Musique. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Superbe ce morceau, c’est de quel album stp ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :