Théâtre : acte 12

Parfois mon activité théâtre me met hors de moi.

Premièrement, j’ai du mal à accepter que tout le monde ne passe pas durant les trois heures. Nous sommes 14. Je ne remet pas en cause ceux qui ne veulent pas passer par timidité, c’est leur choix. Mais C’est regrettable que l’intervenant ne parvienne pas à se préoccuper du timing afin que tous puissions nous exprimer sur l’exercice du jour.

Deuxièmement, quand on décide de prendre des cours de théâtre, de pratiquer cet activité depuis 3 voire 4 ans, j’ai beaucoup de mal à accepter que certains élèves fassent de la résistance passive. Refuser dans rentrer dans l’exercice demandé, se fermer dans une incompréhension volontaire est de l’irrespect face à l’intervenant et aux élèves qui à l’occasion deviennent le public.

Le théâtre comme la musique ou toute autre forme d’art est une mise en danger de soi dû aux regards d’autrui, si l’on veut progresser et s’émanciper il faut accepter cette contradiction du plaisir par la contrainte.

Publicités

Publié le mars 22, 2010, dans théâtre. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :