Partition n°13 : mélodie ou texte ?

Lors d’un zapping (à la télé), j’ai pu entrevoir un débat entre Calogéro et Françoise Hardy. En matière de chanson, quel est le plus important entre la mélodie et les paroles ? Françoise Hardy est pour la mélodie et Calogéro est pour le texte. L’un et l’autre débattaient du fait de savoir qu’est-ce qui fait que l’on retient une chanson ? Est-ce la mélodie ou le texte? Qu’est-ce qui nous envoute ? La mélodie ou le texte ? Françoise Hardy conclut et pense clore le débat en affirmant à Calogéro : « c’est sans conteste la mélodie. Tu en as la preuve quand tu écoutes une chanson en anglais. Tu as beau ne rien comprendre aux paroles, c’est bien la mélodie qui retient toute ton attention. » Donc pour Françoise Hardy, la mélodie a plus de poids dans l’écriture d’une chanson. Je n’ai rien contre ces deux chanteurs. Et moi je leur dis : « votre débat est inutile. Premièrement c’est un débat qui existe depuis l’apparition de l’opéra. L’éternel opposition entre la musique et le texte. Il est vrai que de mon côté j’ai une préférence pour les morceaux de musique avec des introductions, une écriture instrumentale présente et importante dans la composition musicale, même s’il s’agit d’une chanson pop ou de la variété. Pour revenir à votre débat voici une piste que j’ouvre. Notre oreille s’adapte à ce que nous lui donnons à entendre. Et aux fil des années, nous avons créé un chemin de réflexion musicale, de réflexion auditive dans notre façon de ressentir la musique et les autres formes artistiques. Lorsque j’écoute de la musique anglaise et il est vrai que je n’y comprends rien, ma réflexion musicale se repose sur les chemins de la musique et c’est ainsi que mon écoute devient sélective. Mon attention sera sensiblement plus attentive sur la mélodie vocale que le sens du texte. Or si j’écoute une chanson française, mon oreille identifiera de suite le texte, je ne peux faire abstraction du texte et je porterai alors un jugement de valeur sur le texte. Même si je ne le souhaite pas. En fin de compte monsieur Calogero et madame Françoise Hardy, je ne peux participer davantage dans votre débat car nous oublions bien d’autres paramètres comme le grain de voix de l’interprète, l’arrangement musical qui soutient la voix, l’état dans lequel nous nous trouvons et le contexte qui influencent nos émotions. Alors mélodie ou texte ? Tant qu’il existera des mélomanes, des gens pour acheter de la musique et surtout d’autres pour en créer, le débat restera éternellement stérile et sans réponse.

Publicités

Publié le août 18, 2010, dans Musique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :