livre 8 : Candor

Candor.

C’est une ville créée par un homme où tout est régit pour devenir la ville parfaite, sans violence, sans délinquance. C’est la ville de la bonne éducation. Cette ville diffuse de la musique continuellement et des messages subliminaux. Là-bas un ado, Oscar, parvient à contre-carré cette manipulation des cerveaux et tente d’aider sa copine à rester elle-même.

L’enchainement des chapitres m’a surpris, ils ne sont pas fluides. La chronologie n’est jamais explicite et il faut un moment pour s’y faire. Ensuite les idées se suivent et la lecture est simple, les rebondissement sont sans surprises et la fin ne m’a parue évidente. C’est un bon livre pour les ados.

Publicités

Publié le juin 10, 2012, dans Lecture. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :