Livre 14 : Les yeux d’opale

Les yeux d’opale de Benedicte Taffin

Sur Opal le peuple y vit comme au moyen-âge. Sur Onyx c’est une civilisation très avancée, futuriste où tout est gérée par des intelligences artificielles. Les deux mondes vont se rencontrer. Comment ces deux civilisations vont-elles s’apprivoiser, s’accepter. Héléa tente d’accéder au trône après la mort de son père et doit faire face à  Angus et les rebelles venus d’un autre monde. Angus quand à lui doit démontrer au grand Vénéré qu’il n’est pas un démon venu d’ailleurs. C’est un livre passionnant, qui prend le temps de présenter tous les personnages.  L’auteur nous fait partager toutes les possibilités et les point de vue de chacun. Un live très ruche en description, en événement et en rebondissement. Le nombre de page peut arrêter le jeune lecteur (680 p) . Le constat amer est l’existence d’une lenteur à faire rencontrer les deux mondes. C’est ce qui peut amener certains lecteurs à s’arrêter.

Note : 9/10 si tu finis le livre! ! !

Publicités

Publié le septembre 10, 2012, dans Lecture. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :