Livre 15 : ceux qui sauront

L’auteur part du principe que le révolution française n’a pas abouti. Tous les progrès  technologiques et l’internet ne sont accessibles que par l’élite. Les autres sont des ouvriers que l’on appelle les « cous noirs ». Dans cet univers Jean (ouvrier) et Clara (petite bourgeoise) n’ont rien pour se rencontrer. Cependant la vie de Clara va basculer après un accident de voiture… Le livre débute bien puis le rythme ralentit. L’ alternance des chapitres « Clara » et « Jean » n’apporte rien dans la narration. La suite des événements se devine. Bref , vous pouvez le lire si vous n’avez rien d’autre en bibliothèque.

Note : 5/10

Publicités

Publié le octobre 10, 2012, dans Lecture. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :