Livre 18 : Fahrenheit 451

Fahrenheit-451 Montag est pompier et dans cette société qui interdit la possession de tout livre, il est chargé de brûler les maisons où leur propriétaire y cache des livres. Un jour, Montage se remet en question sur l’utilité de son travail. Qu’est-ce que les livres ont si de fascinants? Je l’ai lu par curiosité intellectuelle. Je connaissait le titre et très vaguement l’histoire. C’est une écriture particulière, beaucoup dans l’introspection. C’est un livre qui se veut une réflexion, qui lance un débat sur les livres, la dictature, la soumission aux lois… . Selon moi, cette littérature a vieillie et peut en déconcerter plus d’un. Je m’y suis accroché car le livre n’est pas très long. En fin de compte je ne peut lui mettre une note. Ce serait déplacé. (à lire… pour ne pas mourir idiot)

Paperblog

Publicités

Publié le décembre 16, 2012, dans Lecture. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. je l’ai lu récemment. un classique de la sf qui est toujours d’actualité je trouve. a compléter avec le film de françois truffaut!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :